Husavik
Europe / Voyages

À la rencontre des baleines

“Where the mountains sing through the screams of seagulls Où les montagnes chantent à travers les cris des mouettes Where the whales can live ’cause they’re gentle people”

Vous avez vu le film “Eurovision Song Contest” avec Will Ferrell et Rachel McAdams ? Great ! Vous ne l’avez pas vu ? Foncez sur Netflix !

Ceux qui ont vu le film reconnaîtront le nom de la ville dans laquelle nous sommes allées : Húsavík. Pour les autres, sachez que les 2 protagonistes du film viennent de cette petite ville du nord de l’Islande. Village plutôt que ville d’ailleurs, on y trouve un petit port très sympa et bien évidemment, des baleines. C’est pas la capitale des baleines pour rien !

Husavik

Fun fact : la chanson principale du film, sobrement intitulée “Húsavík”, passait beaucoup en radio lorsque nous y étions, quelques semaines après la sortie du film. Les islandais semblent être assez fiers de voir leur île mise à l’honneur sur Netflix, et ils ont bien raison 🙂

Bref, vous l’aurez compris, nous sommes venues voir… Les baleines.

Nous avons réservé sur GetYourGuide : 3h de mer pour 77 euros/personne. Alors bien évidemment, il faut s’attendre à ne rien voir. La guide le (re)dit à bord. La réussite de cette excursion dépend uniquement de madame nature.

De notre côté, nous sommes chanceuses. Nous avons pu voir quelques baleines (je vous mets la vidéo de cette journée à la fin de l’article). Autre le fait de voir ces belles créatures, le paysage est à couper le souffle. D’un côté, la ville, verdoyante. De l’autre, la mer, avec en fond, les montagnes enneigées. Si vous voulez du dépaysement, vous êtes au bon endroit !

Husavik

Par contre, j’avoue ne pas avoir beaucoup profité du retour. On s’est levé très tôt (une sombre histoire d’excursion prévue à 13h, décalée à 9h et 3h de route pour s’y rendre) du coup, la fatigue a prit le dessus (pour ma défense, je n’étais pas la seule sur le bateau à somnoler haha).

L’après-midi, petit tour dans Húsavík. Quelques photos devant 2/3 spots du film et autres lieux sympas. La ville est assez petite, donc ne prévoyez pas d’y rester plusieurs jours si vous avez un timing serré. Le musée des baleines est, paraît-il, plutôt pas mal… Mais malheureusement fermé lorsque nous y sommes allées.

Pour l’anecdote, c’est à Húsavík que nous avons vécu notre premier tremblement de terre ! Nous étions à l’hôtel quand c’est arrivé. La terre a tremblé seulement quelques secondes mais quand on ne connaît pas, c’est assez… Etrange. Après vérification, 4,6 de magnitude… C’est déjà pas mal ! (Pour celles et ceux qui l’ignorent, l’Islande est placée pile sur une faille, qui la traverse quasiment de haut en bas. Húsavík est très proche de celle-ci. Je l’évoquais dans mon article sur Reykjavik, où je vous parle de Miðlína bridge (https://manousjourney.com/index.php/2020/10/10/reykjavik/). On peut aussi aller voir de plus prés la faille en plongeant dans celle de Silfrugjá, au parc de Þingvellir (mais je reviendrais dessus dans un autre article).

Le soir (après des jours de sandwichs/pâtes), nous sommes allées au restaurant. Peu de choix s’offrent à vous MAIS… Du bon choix ! Nous avons mangé à Gamli Baukur, un restaurant situé sur le port, avec vue sur la mer et les bateaux. Vu le froid, pas de terrasse pour nous mais l’intérieur est vraiment chouette. Et surtout… C’est super bon ! Côté prix, c’est un poil plus cher qu’en France (les parisiens ne seront pas dépaysés de ce côté là) mais ça vaut le coup. Si vous souhaitez voir la carte et le lieu : https://gamlibaukur.is/

Pour dormir, plusieurs choix. Nous, nous sommes (à la base) restées sur une guesthouse. SAUF QUE… L’accueil de la Húsavík Guesthouse se trouve dans un hôtel, situé en haut de la rue, le Húsavík Cape Hotel. Arrivées là… Pas de place. Bonjour le surbooking ! On nous dit qu’il n’y a pas de place pour nous donc on se retrouve sans logement et avec une jeune réceptionniste qui comprend pas tout à la situation. On nous donne alors une chambre de l’hôtel, qui ne ferme pas à clé. Retour à la réception, re changement de chambre. Finalement, pour le prix (80 euros pour 2 pers/nuit) de la guesthouse, on hérite d’une grande chambre avec mini cuisine, télévision… Et vue sur la mer. Plutôt gagnantes au change !

Découvrez en vidéo notre journée à Husavik et notre rencontre avec les baleines !

Manou

emmanuelle.roussel@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *