Europe / Voyages

En randonnée dans le Landmannalaugar !

Pour ce nouvel article, je vous emmène découvrir le Landmannalaugar !

Il s’agit surement de l’un des lieux les plus beaux que j’ai eu l’occasion de voir pendant ce voyage. Alors prenez vos chaussures, de quoi pique-niquer et votre cardio… C’est parti !

Le Landmannalaugar c’était bien, mais quelle journée épuisante.

Nous sommes parties très tôt de la guesthouse pour avoir un maximum de temps sur place. Sachez qu’il y a peu d’hôtel à proximité. Ces montagnes sont perdues au milieu de nul part. De mémoire, il y a quelques hôtels plus proches que le notre mais… C’est bien plus cher (forcément).

Nous partons donc pour 2h de route… Qui se transformerons vite en 3 bonnes heures haha.

Il faudra faire un peu d’escalade sur le trajet !

LA ROUTE

Justement, la route… Parlons en ! C’est à ce moment que vous êtes content d’avoir loué un 4×4. Lorsque vous quittez la route principale, vous partez pour un looooong moment seul, au milieu de… Rien.

Avant d’arriver au parc, il faut passer par des routes caillouteuses, pleines de nids de poule. Je vous conseille de faire des pauses et d’en profiter pour admirer le paysage. Il change en permanence ! (On s’arrêtait tout le temps avant de se dire qu’il faudrait avancer un peu quand même). Quand vous arrivez au parc national, une personne qui travaille là-bas va vous briefer sur la conduite (je ne sais pas si c’est le cas à chaque fois, mais ça l’a été pour nous).

Les consignes principales :

– Ne pas rouler hors de la route. Ca paraît évident mais pas pour tout le monde apparemment. Les islandais accordent beaucoup d’importance à la faune et la flore. Il est donc interdit de s’écarter du chemin.

– Faire attention dans les gués. C’est à partir d’ici que vous devrez traverser des gués (on en a compté une vingtaine, soit 40 aller retour). Le conseil donné est de traverser au moins profond, quitte à aller voir vous même la profondeur (en soi… Si vous suivez les traces des visiteurs précédents, il ne devrait pas y avoir de soucis).

– Très très trèèèèèès fortement conseillé : avoir un 4×4. Anecdote : nous nous sommes fait une frayeur sur le DERNIER gué. Surement le plus profond de tous. Notre voiture (pourtant 4×4) a calé au milieu, perte d’adhérence et nous avons eu du mal à nous sortir de là. Bref, faîtes attention à titine !

Sur la route !

LA RANDONNEE

Une fois la grande aventure de la route passée, vous voilà au coeur du Landmannalaugar. Il existe plusieurs tours, à voir selon vos envies et le temps que vous avez. Ils vont de quelques heures à plusieurs jours (attention donc à ne pas vous engager sur la rando d’une semaine).

De notre côté, nous avons fait les classiques. Nous voulions surtout voir les fameuses montagnes colorées. Il existe un tour qui vous emmène devant une montagne rouge, puis qui fait le tour de celle-ci, vous permet de grimper et d’avoir un point de vue à 360° sur le site. Je vous conseille fortement d’y aller. La vue est époustouflante !

Après, nous sommes redescendues pour aller sur une sorte de colline, qui nous a permis de nous rapprocher des montagnes colorées. Prévoyez plusieurs heures pour faire tout ça. Et un bon cardio. La rando se rapproche souvent de l’escalade et ça monte parfois vraiment fort. Il faut donc, selon moi, avoir un minimum de condition physique pour se lancer.

Concernant le lieu en lui même… C’est pour moi un incontournable. C’est plus que dépaysant ! Le paysage est magnifique. Qu’importe l’endroit où vous regardez, les couleurs sont différentes. Il faut certes, prévoir une journée entière pour profiter du Landmannalaugar, mais si vous avez le temps, allez-y !

On dirait vraiment une peinture !

DORMIR

Où dormir après cette grosses journée ? Nous avons fait le choix de dormir à 1h de route du parc. Simple question pratique, pour être plus prés de notre première visite du lendemain. Mais il y a des hôtels moins loin pour ceux qui le souhaitent.

Quelques paysages sur le chemin du retour

Une vidéo sur cette journée arrive bientôt sur ma chaîne Youtube (manou’s journey) !

Manou

emmanuelle.roussel@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En route pour Reynisfjara !

24 octobre 2020